Spécial : Infos confirmées sur le Venezuela [Français]

periodismo en red 282x300 Spécial : Infos confirmées sur le Venezuela [Français]

Le mercredi 19 février 2014, tandis que le Président de la République, Nicolás Maduro, s’adressait à la nation à travers un discours obligatoirement transmis dans toutes les radios et toutes les chaînes de télévision, des graves faits de violence et de répression ont secoué le pays. Étant donné que le gouvernement à instauré un blackout informatif sur les manifestations qui ont ébranlé le Venezuela depuis deux semaines, l’accès à l’information fut contaminé de témoignages contradictoires, de faits non confirmés et de photos truquées. Ceci est normal dans une population coupée de nouvelles et d’information dans un moment d’une telle violence.

Ainsi, plusieurs auteurs, journalistes et activistes du site Panfleto Negro se sont réunis pour filtrer et vérifier l’information, et pour la concentrer ici. De cette manière, nous espérons pouvoir contribuer à surmonter l’isolement informatif et la censure, en évitant d’aider le pouvoir en place avec la divulgation de rumeurs et d’informations fabriquées ou fausses.

Liste de décédés lors des manifestations au Venezuela

Par @johnmanuelsilva et @emiduarte

 

1) Juan Crisóstomo Montoya González, dit “Juancho”. 51 ans. Il été membre du Collectif Carapaica et participa à sa pacification. Il reçut un impact de balle au visage le 12/02/2014, dans la manifestation qui arriva jusqu’au bâtiment du Fiscal Général de la République, Avenue Universidad (Caracas). Il est décedé à la Clinique La Arboleda, à San Bernardino.

Lien :  http://www.ultimasnoticias.com.ve/noticias/actualidad/investigacion/-a-juancho-montoya-lo-mataron-funcionarios-.aspx

 

2) Bassil Alejandro Dacosta Frías. 24 ans. Au début, il a été annoncé qu’il était étudiant de l’Université Alejandro Humbolt, mais ensuite nous avons appris qu’il été charpentier de profession. Il reçut un impact de balle à la tête le 12/02/2014, lorsque la manifestation arriva au bâtiment du Fiscal Général de la République, Avenue Universidad (Caracas).

Lien : http://www.ultimasnoticias.com.ve/noticias/actualidad/sucesos/fotos—3-muertos-y-28-heridos-tras-hechos-violent.aspx

 

3) Roberto Redman. 31 ans. Pilote d’avion. Il reçut un impact de balle à la tête dans l’Avenue Francisco de Miranda, quartier de Altamira, l’après-midi du 12 février 2014, lors des manifestations qui succédèrent les faits ce même jour au centre de Caracas.

Lien :  http://www.ultimasnoticias.com.ve/noticias/actualidad/sucesos/fotos—un-muerto-y-11-heridos-en-protestas-en-cha.aspx

 

4) Génesis Carmona. Mannequin et Miss Tourisme de l’État de Carabobo. Étudiante de marketing à l’Universidad Tecnológica del Centro (Unitec). Elle déceda à la Clinique Rafael Guerra Méndez après avoir reçu un impact de balle dans la tête lors des manifestations à Carabobo, État de Valencia, le 19/02/2014.

Lien : http://www.ultimasnoticias.com.ve/noticias/actualidad/sucesos/murio-miss-turismo-2013-herida-durante-protestas-e.aspx#ixzz2u24mOlxW

 

5) Arturo Alexis Martínez. 59 ans. Militant du parti PSUV. Il reçut un impact de balle à la poitrine dans la rue qui passe devant l’Université Fermín Toro, à l’est de Barquisimeto, État de Lara, le 20/02/2014. Selon le Président de la République il était en train de travailler, balayant la rue et dégageant celle-ci des décombres restés de la manifestation le jour d’avant, lorsqu’il fut abbatu.

Lien :  http://albaciudad.org/wp/index.php/2014/02/asesinado-militante-del-psuv-en-barquisimeto-mientras-retiraba-escombros-para-pasar-con-su-vehiculo/

 

6) José Méndez. 17 ans. Étudiant d’ingénierie navale. Il fut renversé par une voiture pendant les manifestations à Carúpano, État de Sucre, à l’Avenue Perimetral de Carúpano. Il faisait partie d’un groupe de manifestants qui avait bloqué la rue.

Lien : http://www.el-nacional.com/sucesos/Atropellan-manifestantes-Carupano_0_357564506.html

 

7) Delia Elena Lobo. 40 ans. Le Gouverneur de l’État de Mérida, Alexis Ramírez, a déclaré, le 20 février 2014, qu’une dénommée Delia Elena Lobo, de 40 ans, était morte après avoir été attaquée dans une barricade de l’opposition. Il affirma : “Malheureusement, à cause des barricades érigées par l’opposition fasciste, cette dame à perdu la vie. Nous dénonçons cette situation”. Nous n’avons pas pu confirmer cette information car il n’y a aucun média qui ait relayé ceci, ni aucune investigation sur les faits. Nous n’avons que la parole du Gouverneur.

Lien : http://www.ultimasnoticias.com.ve/noticias/actualidad/politica/gobernador-ramirez-confirma-un-muerto-en-merida.aspx

 

8. Personne inconnue à Puerto Ordaz. De la même manière, le Ministre de l’Intérieur, la Paix et la Justice, Miguel Rodríguez Torres, a informé qu’une personne serait morte à Puerto Ordaz, État Bolívar. Il n’a malheureusement avancé aucune information sur cette personne. Il n’y a pas de information à ce sujet dans les médias, et il n’existe aucune investigation policière sur cette dénonciation du Ministre.

Lien :  http://www.ultimasnoticias.com.ve/noticias/actualidad/politica/reportan-cinco-heridos-tras-protestas-en-puerto-or.aspx

 

9) À propos de Alejandro Márquez, 43 ans. Cet ingénieur était au quartier de La Candelaria, où il participait aux manifestations du 19/02/2014. Il est reporté qu’il aurait été menacé par la Garde Nationale Bolivarienne (GNB) car il enregistrait des images avec son téléphone mobile. La Garde a tiré sur Márquez avec des balles en caouhtchouc et, même s’il n’a jamais été atteint, il serait tombé et se serait cogné la tête contre le trottoir. Au sol, selon les voisins du quartier, il aurait été violemment frappé par la GNB, avant d’être transporté à l’Hôpital. Il était dans le comma et présentait des blessures qui laisseraient penser qu’il fut brutalement frappé. Reporté initialement comme décédé, la ONG PROVEA informa qu’il était toujours en vie. Sa sœur informa aussi, via Twitter, qu’il est toujours dans le comma mais qu’elle espère qu’il s’en sortira.

Lien : http://www.eluniversal.com/nacional-y-politica/protestas-en-venezuela/140221/fallecio-ingeniero-golpeado-en-manifestaciones-de-la-candelaria

Tweet de PROVEA : https://twitter.com/_Provea/status/437081487645876224

Tweet de la sœur de Alejandro Márquez : https://twitter.com/nancytamf

*MISE À JOUR*, dimanche 23/02, 19h25

Sur son compte twitter, la soeur de monsieur Márquez vient de nous informer que son frère est décédé.
Lien : http://twitter.com/nancytamf/status/437734875341549569

10) Elvis Rafael Durán de la Rosa. 29 ans. Égorgé le 21/02. Selon les informations, il circulait en moto à l’Avenue Rómulo Gallegos, sector Horizonte, Municipio Sucre (Caracas), tard la nuit. En passant une barricade, il fut blessé au cou car il y avait un fil en acier qui traversait la rue. Il est décédé. Le Maire de Sucre, Carlos Ocariz (Opposition) condamna les faits et lamenta cette mort sur son compte twitter.

Lien :  http://www.notitarde.com/Sucesos/Degollado-en-Caracas-motorizado-por-guaya-colocada-en-barricada/2014/02/21/308052

11) Geraldine Moreno. 23 ans. Étudiante de Cytotecnologie. Ce samedi 22 février 2014, cette jeune fille est décédée à l’Hospital Metropolitano del Norte. Elle fut admise il y a 3 jours avec des graves contusions cérébrales et avec l’œil gauche sans fonctionnement (son œil droite été en était critique). La victime reçut un coup de balles en caoutchouc en pleine figure, pendant les manifestations du 19/02/2014, à Naguanagua, État Carabobo.

Elle était en soins intensifs jusqu’à samedi, 12.45, quand les docteurs ont informé la famille qu’elle avait succombé à ses blessures. Sa mère dénonce que les Gardes Nationaux lui ont tiré dessus lorsqu’elle était allongée par terre.

Lien :  http://www.ultimasnoticias.com.ve/noticias/actualidad/sucesos/murio-geraldine-moreno-estudiante-que-fue-herida-e.aspx

12) Jimmy Vargas. 34 ans. Il fit une chute d’un bâtiment où il essayait de se cacher des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc utilisés par la Garde Nationale à Pueblo Nuevo, État de Táchira. Nous avons deux versions sur les faits : certains témoins affirment que la Garde Nationale lui aurait tiré au visage, causant sa chute. D’autres témoins affirment qu’il serait tombé tout seul, par accident. “Utilisez cette mort pour donner de la force à votre lutte” dit sa mère.

Lien : http://www.el-nacional.com/sucesos/Muere-edificio-impacto-lacrimogena-Tachira_0_361763886.html

MISE À JOUR*, 25/02, 1h40

13) Wilmer “Jhonny” Carballo. Vendeur de fruits à la sauvette, âge inconnu. Il reçut un impact de balle en pleine tête à Cagua, État Aragua. Selon le témoignage de Ricardo Sánchez, un voisin du secteur, et relayé par plusieurs médias : “Carballo s’est mis à courir pour se protéger des balles, mais il reçut un impact dans la tête”. Nous ne disposons pas d’autres renseignements sur la victime en ce moment.

Lien : http://globovision.com/articulo/fallece-un-hombre-en-el-estado-aragua-tras-recibir-disparo-en-la-cabeza

Le cas Juan Manuel Carrasco (publié le 21/02, 20h).

Madame Rebeca González de Carrasco, est la mère de Juan Manuel Carrasco. Celui-ci fut arrêté dans l’État de Carabobo et dénonça avoir été violé par des Gardes Nationales. Dans ce témoignage, la mère confirme le viol de son fils, parle des examens médicaux qu’il est en train de se faire et fait un appel au Fiscal Général de la République pour que justice soit faite.

Les faits à la Place Altamira, le 19/02

Ce reportage du journal El Nacional raconte les faits, avec des témoignages :


Periodistas en la línea de fuego par elnacionalweb

Plus sur l’État de Tachira (le 20-02-2014, à 17h20)

aviones 1 300x225 Spécial : Infos confirmées sur le Venezuela [Français]

Plusieurs utilisateurs de Twitter dénoncent des coupures d’électricité et le survol d’avions de guerre sur la ville et sur San Cristóbal. Le Ministre Rodríguez Torres (Intérieur et Justice) a déclaré ce matin qu’un contingent de parachutistes se mobiliserait pour “renforcer” le travail des forces militaires dans l’État.

 

Les utilisateurs de Twitter affirment que les avions volent très bas et à une grande vitesse, causant ainsi un effet de terreur sur la population.

Informations économiques peu suivies dû à la crise politique (20/02/2014, 17h13)

economía 300x177 Spécial : Infos confirmées sur le Venezuela [Français]

Lundi 17/02 le taux d’échange SICAD fut augmenté de 11,36 à 11,70 BsF x dollar, 2,99%. Ceci doit s’additionner à la dévaluation de 80,31% décrété le 22/01/2014.

 

Les enchères SICAD du 4/02/2014 (Venezuela vend maintenant des dollars aux enchères pour les importateurs) furent suspendues. On a annoncé une enchère de 440 millions de dollars pour la semaine suivante, mais seulement 222 millions de dollars furent proposés. Ceci n’est pas assez pour subvenir aux importations de nourriture et de médicaments, car le Venezuela importe +70% de sa consommation. Les pénuries vont s’accentuer.

 

Le dollar “parallèle” du marché noir continue de grimper. Le 20/02 à 17h, il était à 87,75 BsF x dollar. L’euro parallèle est à 117,06 BsF.

 

Les grosses queues devant les magasins pour acheter de la nourriture et des médicaments ont continué. Les denrées le plus recherches sont : du lait, du sucre, de la mayonnaise, de l’huile, du papier toilette, du beurre, du café, presque tout type de viande et d’autres.

 

Il y a aussi une pénurie de médicaments, de pièces mécaniques pour réparer tout type de machines et de matériaux pour la construction (ciment, etc).

Sur l’État de Tachira (20/02/2014, 17h08).

Miguel Rodríguez Torres Spécial : Infos confirmées sur le Venezuela [Français]

Miguel Rodríguez Torres (Ministre de l’Intérieur)

Tachira est l’État où tout a commencé il y a quelques semaines, après la tentative de viole d’une étudiante de l’Université.

 

C’est l’État qui a concentré le plus de manifestations, mais aussi le plus d’épisodes de répression brutale.

 

Le Ministre de l’Intérieur, Rodríguez Torres, a dénoncé devant la presse, “la présence du personnel colombien venu exécuter des missions de paramilitaires armées”. Le Président Maduro avait aussi présenté cette accusation, affirmant que la situation dans l’État de Táchira était “dirigée depuis la Colombie”.

 

Hier, l’accès Internet fut coupé dans tout l’État et les rues ont été militarisées.

 

Les manifestations continuent et la présence militaire augmente.

Quelques photos de Táchira :

Táchira 300x168 Spécial : Infos confirmées sur le Venezuela [Français]

Táchira 1 225x300 Spécial : Infos confirmées sur le Venezuela [Français]Táchira 2 300x200 Spécial : Infos confirmées sur le Venezuela [Français]

Táchira 3 300x225 Spécial : Infos confirmées sur le Venezuela [Français]

Conférence de presse de l’exCandidat de la MUD (opossition) et gouverneur de Miranda, Henrique Capriles (20/02/2014, 15h30)

À cause du Blackout informatif, les médias au Venezuela n’avancent presque aucune information. Le 20/02, Capriles a donné une Conférence de presse, visible seulement sur son site web. Pis, l’état de l’Internet au Venezuela (la plus lente et plus chère du Continent) a fait que même au pays la connexion avec le site de Capriles était pénible, s’arrêtant fréquemment, etc.

Watch live streaming video from venezuelasomostodos at livestream.com

 

Les faits à La Candelaria (Caracas) (20/02/2014)

Entre les rue Candilito et le coin de la rue Platanal, un citoyen nommé Francisco García a été blessé par balles au pied gauche. Il est hors de tout danger.

Sur les réseaux sociaux, nous pouvons voir une vidéo qui montre le moment quand il se fait tirer dessus. Sur les images, la Garde Nationale apparaît en train d’utiliser leurs armes pour dissoudre un groupe de manifestants.


Les faits à l’Avenue Panteón (Caracas)

Au passage Esmeralda de l’Avenue Panteón, Monsieur Robert Ulises González González reçut un tir qui lui perfora une artère. Deux versions de faits s’opposent : le tir aurait été fait avec une balle en caouhtchouc selon certains, ou avec une balle réele, selon d’autres.

Il fut transporté à l’hopital où il reçut pas moins de 6 transfusions car sa blessure été grave. Il est vivant.

Une vidéo montre le moment quand il se fait tirer dessus :

Les faits à Altamira (Caracas)

altamira 300x169 Spécial : Infos confirmées sur le Venezuela [Français]

Pendant plusieurs nuits, les manifestants se sont réunis à Altamira, un bastion de l’opposition, où ils protestèrent, fermèrent des rues et brûlèrent des poubelles. Hier, des “collectifs” (paramilitaires) armés sont arrivés sur place et ont dispersé les manifestants tirant en l’air. Il est impossible de savoir quel type de balles, réelles ou pas, ont été utilisées.

Une vidéo sert aussi comme témoignage :

Sugerencias:
  • Trata de ser civilizado. No digas cosas que no dirías cara a cara.
  • Cuando estés en desacuerdo, trata de argumentar en lugar de atacar. Por ejemplo, "No seas imbécil, 1+1 es 2, no 3", puede ser acortado a "1+1 es 2, no 3".
  • Trata de usar *, en lugar de MAYUSCULAS, si quieres **enfatizar** tus palabras
  • Trata de no quejarte si eres votado como irrelevante. No tiene sentido.
  • Trata de respetar el derecho que tiene cada quien de revelar -o no- su identidad.
  • Trata de ceñirte al tema. Si se habla de gimnasia y quieres hablar de magnesia, ¡publica tu artículo!
  • Si tienes un argumento muy largo, ¡regístrate y publica tu propio artículo!
Add Comment Register



*

Para insertar una imagen, escribe
<img src="http://direccionAtuImagen.jpg"/>

Para insertar un video de YouTube, coloca el link al video directamente

Top